X


A la une, cette semaine

A la une

Le préfet en visite sur trois sites d'exploitations

Vendredi 13 avril, la FDSEA et les JA avaient invité le préfet de l'Ardèche, Philippe Court, à venir visiter trois exploitations agricoles. L'objectif : l'interpeller sur les perspectives de l'agriculture dans le département et les obstacles à surmonter au quotidien. Irrigation, nuisances causées sur les cultures par les sangliers, gel arboricole, emplois saisonniers et logement... Un riche panorama lui a été offert.
Publié le 18/04/2018 (Réf. 8115)

A la une

Drosophila suzukki : Où en est-on de la lutte sanitaire ?

Enjeu sanitaire majeur pour les arboriculteurs du département, la lutte contre la drosophila suzukii était au cœur d'une réunion d'information organisée par la Chambre d'agriculture, le jeudi 12 avril, à Saint-Just-d'Ardèche. Un prochain rendez-vous centré sur l'enroulement chlorotique de l'abricotier est programmé le vendredi 27 avril à Cornas.
Publié le 18/04/2018 (Réf. 8116)

A la une

Chasse : Des mesures exceptionnelles mises en œuvre

La Fédération des chasseurs de l'Ardèche tenait son assemblée générale, samedi 15 avril à Saint-Cyr. Avec un bilan financier difficile et un montant de nuisances dépassant les 700 000 € pour 2017-2018, la baisse des dégâts de gibier sera au centre des actions à mener sur la prochaine saison de chasse.
Publié le 18/04/2018 (Réf. 8117)

A la une

Châtaigne d'Ardèche : la filière maintient le cap sur ses ambitions

La châtaigne sort d'une mauvaise campagne, mais le SDCA et le Cica, qui tenaient leurs AG le 6 avril, préfèrent mettre en avant quelques raisons de se réjouir. En particulier, le plan régional de filière "châtaigneraies traditionnelles".
Publié le 11/04/2018 (Réf. 8110)

A la une

La filière de la volaille recrute sous label

L'IGP Poulet fermier des Cévennes, vous connaissez ? Il s'agit de la plus petite IGP de France, à cheval entre les départements de l'Ardèche, le Gard, l'Hérault et la Lozère. Le Groupement des producteurs cévenols cherche de nouveaux éleveurs dans le Sud-Ardèche pour répondre à une demande croissante de viande produite sous signe de qualité.
Publié le 11/04/2018 (Réf. 8111)

A la une

Montbéliarde : Entre critères de sélection et reconnaissance dorée

Quelques très bons classements ont été remportés cette année par des éleveurs du syndicat de la race montbéliarde qui se sont réunis en AG le 5 avril. Résultats techniques, critères de sélection, visites thématiques... Le syndicat envisage aussi d'organiser un concours départemental à la foire de Gilhoc en 2019.
Publié le 11/04/2018 (Réf. 8112)


Pour vous abonner, cliquez...

Au fil de l'actu

Indemnités pertes de récolte : ça se précise pour la châtaigne !

Publié le 10/04/2018 (Réf. 8109)
Calamités agricoles sécheresse

La reconnaissance calamités agricoles pour les pertes liées à la sécheresse, actée lors du CNGRA1 du 21 mars, concerne 159 communes du centre et nord du département (voir carte). Selon les cas, l'indemnisation pourra s'élever jusqu'à 35% des pertes. Les producteurs concernés pourront également prétendre à une aide du Département, sur la base de critères sociaux (quotient familial notamment), selon la taille de l'exploitation (3 ha minimum) et en fonction du taux de pertes.

Les conditions pour en bénéficier de l'indemnisation sont:
– Justifier d’une assurance incendie-tempête sur les bâtiments agricoles, le cas échéant, une assurance contre la grêle ou la mortalité du bétail;
– Justifier une perte en productions de 30 % minimum, ces pertes devant représenter au moins 13 % du produit brut théorique de l’exploitation;

La demande d’indemnisation se fait sur dossier papier uniquement pour les pertes de récoltes sur châtaignes (avec les pièces justificatives nécessaires) selon les modalités suivantes :
- Si vous avez déjà déposé un dossier par téléprocédure au titre des pertes sur prairies dues à la sécheresse de 2017, en  retournant à la DDT le formulaire transmis aux producteurs par mél ou courrier compété et signé avant le 18 mai prochain.

- Si vous n’avez pas déjà déposé un dossier, en retournant  à la DDT le formulaire complété et signé impérativement avant le 31 mai 2018.
Pour tous renseignements, contacter la DDT : 04 75 66 70 68 ou 04 75 66 70 43.

Pertes reconnues comme étant de la responsabilité du cynips

Pour le reste du département, les pertes de récoltes de la campagne 2017 sont considérées comme de la responsabilité principale du cynips. Elles ne seront donc pas indemnisées par le régime des calamités agricoles, mais par le FMSE2. Les producteurs des secteurs concernés pourront prétendre à une indemnité atteignant jusqu'à 75% des pertes, mais ne pourront pas néanmoins bénéficier de l'aide du Département.

Campagne Pac 2018: Maec « préservation de la châtaigneraie traditionnelle »

Dotée d'une enveloppe d'environ 267 000 € en 2018, la Mesure agro-environnementales et climatiques (Maec) « préservation de la châtaigneraie traditionnelle » créée l'an dernier pourrait permettre l'engagement d'environ 60 ha supplémentaires de châtaigne d'Ardèche pour la campagne PAC 2018. Cette aide pluriannuelle (5 ans) prend en compte un minimum de 0,3 ha et un maximum de 2 ha de châtaigniers par exploitation, avec une transparence Gaec limitée à trois parts, soit 6 ha. Il est possible de renouveler la demande sur les surfaces proposées à l’engagement en 2017. Attention cependant, les parcelles engagées dans cette Maec ne peuvent pas bénéficier des aides aux travaux du plan régional « châtaigneraies traditionnelles ».


Pour les producteurs touchés par des pertes liées au cynips, s'adresser dès-à-présent à Aude Simien à la Fredon au 04 37 43 40 77 ou 06 49 22 64 03, ou par mail à aude.simen@fredon-rhone-alpes.fr. Pour les producteurs concernés par la calamité sécheresse, la DDT a envoyé dès ce début de semaine une information aux producteurs concernant la télédéclaration.


M.C.


1.Comité national de gestion des risques en agriculture.

2.Fonds national agricole de mutualisation du risque sanitaire et environnemental.