INTERPROFESSION
Semences : le Gnis change de nom et donne des gages d'ouverture

GRANDES CULTURES / L'interprofession semencière rebaptisée Semae (ex Gnis), a donné le 27 janvier des gages d'ouverture et de transparence, en dévoilant son projet stratégique. Elle tend la main aux « autres façons de produire ».

Semences : le Gnis change de nom et donne des gages d'ouverture
François Desprez, président du Semae (ex Gnis), l'interprofession des plants et semences. (Crédit : Pinterest)

L'article est disponible à la lecture aux utilisteurs connectés

Découvrez nos offres