ENTRETIEN
« Les vétérinaires ruraux dépendent aussi des éleveurs ! »

Déborah Prévost, vétérinaire rurale à Privas et vice-présidente du syndicat régional des vétérinaires d'exercice libéral, livre son analyse sur les difficultés à recruter des jeunes.

« Les vétérinaires ruraux dépendent aussi des éleveurs ! »
« Le salaire et le lieu compte finalement peu. Ce que veulent les jeunes vétérinaires, c'est être heureux dans le travail et d'y trouver du sens », affirme Déborah Prévost.

L'article est reservé aux abonnés du journal

Découvrez nos offres