ORGNAC-L'AVEN
Un don de 1 000 bouteilles mises aux enchères au profit du terroir !

Les Vignerons Ardéchois ont organisé une vente aux enchères publique, le 11 décembre, au profit de diverses associations du territoire et caves coopératives. Ils ont fait don de « 1 000 bouteilles d'exception » issues de leur vinothèque située à 50 mètres sous terre dans l’Aven d’Orgnac.

Un don de 1 000 bouteilles mises aux enchères au profit du terroir !
Organisée par les Vignerons Ardéchois dans la salle des fêtes d’Orgnac-l’Aven, cette vente aux enchères publique a réuni une centaine de participants.

Samedi 11 décembre, la salle des fêtes d'Orgnac-l'Aven s'est animée à l'occasion d'un événement tout particulièrement nouveau pour l'union des Vignerons Ardéchois : une vente aux enchères publiques de vins élevées pendant plus de 2 ans à 50 mètres sous terre dans la vinothèque de l'Aven-d'Orgnac ! Cet espace hors du commun est utilisé depuis 2018 par les Vignerons Ardéchois pour stocker leurs meilleures cuvées et améliorer leur potentiel de vieillissement (voir ci-contre). Le week-end dernier, ils ont fait don de 1 000 bouteilles d'exception issues de cette vinothèque en les mettant aux enchères au profit de quatre associations du territoire qui œuvrent à la préservation du patrimoine, ainsi que de caves coopératives de l'union et la SCIC Ardèche Vignoble qui vise à soutenir l'installation de jeunes vignerons dans le département.

Parmi les structures associatives figurent l'association pour les victimes du séisme survenu au Teil et dans les communes voisines en novembre 2019, l'Ecole locale et itinérante de la Pierre Sèche (Elips) qui participe à la préservation des terrasses et des murs en pierres sèches en Ardèche et dans les départements voisins, l'association Landestini originaire de Haute Loire qui contribue à l'éducation des jeunes à l'alimentation durable et à la préservation de l'environnement et l'association Festiv' Aluna de Ruoms. Les lots revenant aux caves coopératives et à la SCIC Ardèche Vignoble ont permis également de présenter l'histoire de chaque cave, les caractéristiques de leur terroir et leurs effectifs de vignerons.

Faire rayonner le potentiel de garde des vins d’Ardèche

Une centaine de personnes ont participé à cette vente aux enchères, réalisée par la non des moindres Maison de vente Baron Ribeyre & associés, créée il y a plus de 40 ans par le commissaire-priseur originaire d'Ardèche Dominique Ribeyre, associé 10 ans plus tard à Florence Baro. Ce dernier a animé l'évènement, accompagné de sa fille Pauline Ribeyre.

Une dizaine de participants ont pu enchérir également via le site Internet Interencheres.com. Divers lots de vins IGP Ardèche et AOP Côtes du Vivarais ont été mis aux enchères : 200 bouteilles Grand Aven 2016, 200 magnums Grand Aven 2019, 200 bouteilles Terra Halvorum 2015, 100 magnums Terra Helvorum 2017 et 300 magnums de Vendanges d'Octobre 2019. « Cinq vins d'un même terroir mais qui présentent une grande diversité », confie Fabrice Sommier, sommelier Meilleur Ouvrier de France, fondateur de la Wine School by Fabrice Sommier, et invité d'honneur de cette vente aux enchères. Il est venu déguster et présenter les vins au public : « L'Ardèche est un grand terroir de viticulture, encore peu connu, qui permet de faire des vins d'une extrême qualité et proposer de très belles surprises ! », ajoute-t-il. « Il est très intéressant de voir les différences d'évolution des vins vieillis dans cette cave. »

26 780 € récoltés

Faire rayonner le potentiel de garde des vins d'Ardèche était à l'origine de la création de la vinothèque des Vignerons Ardéchois et de l'organisation d'une vente aux enchères, indique le directeur général Philippe Dry. « Aujourd'hui, nous avons souhaité faire rayonner plus largement le territoire et soutenir des associations qui le défendent et en font la promotion. Vignerons Ardéchois est une grande maison mais aussi une grande famille, avec derrière des familles de vignerons besogneux qui aiment leur métier et leur territoire. » L'idée est d’inscrire ce type d'évènement dans le temps, en organisant chaque année et sur une même journée une remontée de bouteilles de la grotte, comme elle a eu lieu en octobre dernier, suivie d'une vente aux enchères publique.

Ce 11 décembre, la première édition a récolté près de 26 780 €, une dizaine de lots n'ont pas trouvé preneurs et un lot composé de 12 bouteilles a été surenchéri jusqu'à 2 000 €. Une belle réussite pour les Vignerons Ardéchois qui donnent d’ores et déjà rendez-vous en 2022 pour une seconde vente aux enchères publique ! Une partie de l’argent récolté le week-end dernier servira à payer les frais de la vente aux enchères et des caves coopératives engagées dans l’évènement, le reste sera réparti et entièrement redistribué aux associations.

A.L.

Vinothèque / Des vins « bien nés et bien élevés » à 50 mètres sous terre
Fin octobre, une remontée des 1 000 bouteilles de l’Aven d’Orgnac dédiées à cette vente aux enchères a été organisée grâce à une chaîne humaine de 150 personnes, venues prêter main forte aux Vignerons Ardéchois.

Vinothèque / Des vins « bien nés et bien élevés » à 50 mètres sous terre

La plupart des vins d'Ardèche se dégustent jeune mais leur potentiel de garde n'en est pas moins prometteur s'ils sont « bien nés et bien élevés », assure les Vignerons Ardéchois. C'est sur ce postulat qu’ils ont commencé à stocker leurs meilleures cuvées dans un lieu tout particulièrement propice à leur vieillissement : une vinothèque située dans les sous-sols de la grotte de l'Aven d'Orgnac. À 50 mètres sous terre, cet espace offre une température constante de 12°C, un taux d'humidité de 95 à 100% tout au long de l'année, et bien entendu une obscurité complète et un calme absolu. En 2018, près de 12 000 bouteilles y ont été entreposées pour évaluer leur potentiel de vieillissement. En prévision de la vente aux enchères publique organisée le week-end dernier, 1 000 bouteilles ont été remontées de la vinothèque fin octobre grâce à une grande chaîne humaine de 150 personnes, venues prêter main forte aux Vignerons Ardéchois.