HORTICULTURE
Une filière régionale aujourd’hui en danger

Le végétal, produit de première nécessité ? C’est en tout cas ce qu’ont demandé les professionnels français de l’horticulture, de la fleuristerie et du paysage lors d’un échange avec Emmanuel Macron début décembre. En Auvergne-Rhône-Alpes, la filière est en danger et ne pourrait pas supporter un nouvel arrêt brutal, alerte Véronique Brun, animatrice régionale pour la FNPHP.

Une filière régionale aujourd’hui en danger
La filière végétale en Auvergne-Rhône-Alpes compte 4 440 entreprises, pour près d’un milliard d’euros de chiffre d’affaires. (Crédit : SARL Les Serres du Baderand)

L'article est reservé aux abonnés du journal

Découvrez nos offres