Les surfaces en production de semences affichent une baisse quasi-générale, malmenées en termes de charges et de compétitivité, a indiqué le 18 mai la Fnams (agriculteurs multiplicateurs).

Semences : désintérêt et surfaces en baisse

L'article est reservé aux abonnés du journal

Découvrez nos offres