EGALIM
Prix abusivement bas : les coopératives entendues

Le mécanisme des prix abusivement bas issu de la loi Egalim ne peut pas s'appliquer aux coopératives, a décidé le Conseil d'État le 24 février. Un « soulagement » pour la Coopération agricole, qui avait attaqué l'ordonnance gouvernementale sur ce sujet en 2019.

Prix abusivement bas : les coopératives entendues
Le mécanisme des prix abusivement bas issu de la loi Egalim ne peut pas s'appliquer aux coopératives, a décidé le Conseil d'État le 24 février. ©LPLT - Wikimedia Commons

L'article est disponible à la lecture aux utilisteurs connectés

Découvrez nos offres