SYNDICALISME
« On a tenu le pays, on a produit, maintenant il nous faut des prix ! »

SYNDICALISME / Michel Joux, président de la FRSEA Auvergne Rhône-Alpes revient sur les trois derniers mois assez inédits que le pays vient de traverser, et appelle les pouvoirs publics à muscler la loi alimentation pour qu’au moins 90 % des volumes soient rémunérés au coût de production.

« On a tenu le pays, on a produit, maintenant il nous faut des prix ! »
Michel Joux, président de la FRSEA Auvergne Rhône-Alpes.

L'article est reservé aux abonnés du journal

Découvrez nos offres