AUTONOMIE PROTÉIQUE
Des prairies multi-espèces aux multiples atouts

En associant plusieurs graminées et légumineuses dans les prairies, on peut gagner en économie d’azote, en régularité de l’herbe et en production de fourrages riches en protéines. Revue des atouts verts des prairies de mélange.

Des prairies multi-espèces aux multiples atouts
Les prairies multi-espèces sont incontournables pour tendre vers l’autonomie alimentaire et sécuriser les systèmes. ©P. Pierre/Idele

L'article est reservé aux abonnés du journal

Découvrez nos offres