TÉMOIGNAGES
De Kharkiv à Saint-Péray, un couple d’Ukrainiens sème les graines d’une nouvelle vie

Les premiers contrats saisonniers se mettent en place en France avec les réfugiés ukrainiens fuyant la guerre. Exemple en Ardèche où un couple a pu trouver du travail chez Benoît et Magali Nodin à Saint-Péray.

De Kharkiv à Saint-Péray, un couple d’Ukrainiens sème les graines d’une nouvelle vie
De gauche à droite : Nila et son mari Elnur, réfugiés ukrainiens, accueillis à Saint-Péray en Ardèche, accompagnés par Hugues Heurtel, salarié.

L'article est reservé aux abonnés du journal

Découvrez nos offres