VITICULTURE
L’enveloppe allouée à la distillation est inférieure aux besoins

VITICULTURE / Les volumes souscrits par la filière viticole excèdent de plus de 50 % les moyens à disposition pour retirer des vins du marché. Les arbitrages se poursuivent pour dégager une enveloppe supplémentaire.

L’enveloppe allouée à la distillation est inférieure aux besoins
Dans l’attente d’une éventuelle rallonge budgétaire, les 5 000 vignerons indépendants, coopératives et négoces qui ont souscrit au programme devront donc revoir à la baisse les volumes de vin qu’ils souhaitaient retirer du marché.

L'article est reservé aux abonnés du journal

Découvrez nos offres