Gestion des risques
Sécheresse : le ministre doit respecter ses engagements

En choisissant délibérément d’écarter les expertises du terrain, le Comité national de gestion des risques agricoles n’a pas pris la mesure de la sécheresse historique, selon les professionnels FRSEA-JA d’Auvergne-Rhône-Alpes et du Massif central qui contestent les arbitrages, et appellent à la mobilisation.

Sécheresse : le ministre doit respecter ses engagements
Mobilisation d’ampleur dans le Cantal, jeudi 8 décembre, à Aurillac, devant la préfecture. © FDSEA 15

L'article est reservé aux abonnés du journal

Découvrez nos offres