CAP PROTÉINES
La souveraineté protéique, une perspective à long terme

La table-ronde du 1er juin dernier au Salon de l’herbe a rappelé que la culture de l’herbe et des fourrages est une piste indispensable pour être moins dépendant en protéines végétales d’importation. 

La souveraineté protéique, une perspective à long terme
Au Salon de l’herbe, les experts agricoles ont débattu pendant près de deux heures sur les combinaisons de voies qui peuvent mener à la souveraineté protéique de la France. Crédit photo D. Hardy

L'article est reservé aux abonnés du journal

Découvrez nos offres