INTERVIEW
« Le soutien au GNR passera bien à 30 centimes du litre au 1er septembre ! »

Crise sanitaire du Covid, crise économique liée à l’invasion de l’Ukraine, et désormais une sécheresse dont les effets vont peser lourdement sur les résultats des éleveurs comme de certaines productions végétales et des prix très hauts des carburants. Interview du vice-président de la FNSEA, Luc Smessaert.

« Le soutien au GNR passera bien à 30 centimes du litre au 1er septembre ! »
Luc Smessaert, vice-président de la FNSEA. ©Actuagri

L'article est reservé aux abonnés du journal

Découvrez nos offres