ARBORICULTURE
Une campagne déficitaire et aléatoire

Anaïs Lévêque
-

ARBORICULTURE / La campagne des fruits en Ardèche s’annonce décevante face aux manques de volumes. Le marché est pour l’heure satisfaisant, bien que les coûts de production soient nettement supérieurs à la normale.

Une campagne déficitaire et aléatoire
Dans de nombreux vergers d'abricotiers ardéchois, comme ici chez Édith Cabello à Saint-Marcel-d'Ardèche, les fruits se comptent sur les doigts d'une main cette année.

L'article est reservé aux abonnés du journal

Découvrez nos offres